Le Fil Sophrologique
               
                  Ariane Bedel Durand                 

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

SOPHROLOGIE ET SPORT

"La Sophrologie est une pratique globale d'aide des personnes permettant de lever les freins et blocages de tous ordres, les ayant empêché d'évoluer harmonieusement dans leur existence pour les amener, grâce à la découverte et au développement de leurs potentialités et valeurs, à leur plein épanouissement."
Docteur Pierre GUIRCHOUN,  ancien directeur de l'Académie de Psychothérapie et de Sophrologie de Paris

Peur, trac, manque de combativité, perte d'énergie, de confiance, fatigue, douleurs musculaires...

TENSION MENTALE
 =
CRISPATION PHYSIQUE


Compétiteur ou non, jeune ou moins jeune.
Entraînement physique, mais souvent sans entraînement mental et c'est là qu'intervient la Sophrologie. De grands champions comme Bernard Pires, Fabrice Tiozzo, Muriel Hurtis, Yannick Noah et bien d'autres, ont pratiqué la sophrologie afin de favoriser leur capital mental.

Quelque soit le sport pratiqué, la Sophrologie permet d'atteindre

ÉQUILIBRE ET PERFORMANCES

Un apprentissage pour améliorer :


Respiration 

 Motivation

Gestion des émotions, du stress

Pensées positives

Dynamisation

Récupération 

Confiance en soi

Puissance musculaire

Un protocole adapté, basé sur trois niveaux :


Physiologique :
  • Intégration du schéma corporel
  • Maîtrise de la respiration
  • Effacement des tensions corporelles et mentales
  • Activation des fonctions avant et après l'effort

Psychologique:
  • Développement de la concentration
  • Développement du champ de conscience
  • Mémorisation du geste technique
  • Contrôle émotionnel
  • Gestion du trac et des émotions
  • Entraînement à la patience
  • Maintien de la motivation
  • Découverte et conquête des valeurs fondamentales

Psychosocial :
  • Cohésion de l'équipe
  • Développement des valeurs et des qualités

Des technique spécifiques comme la relaxation dynamique permettent à votre corps de mieux s'oxygéner, d'augmenter votre énergie, de développer vos réflexes, de détendre votre musculature, de mieux mémoriser.
Un entraînement régulier avec un sophrologue, puis régulièrement chez vous, vous permettra d'atteindre un équilibre et améliorera vos performances.
Vous constaterez également un bien-être dans votre vie de tous les jours.
Yannick Noah, Extrait : « En fin de carrière, j’ai pratiqué la sophrologie. Cela m’a vraiment intéressé. En fait, c’est parti d’un accident qui m’a occasionné des problèmes aux genoux, et que j’essayais de soigner par des méthodes traditionnelles. 
J’ai beaucoup voyagé pour essayer de me soigner, parce que cela a duré longtemps. Et puis, un jour j’ai rencontré un sorcier au Cameroun qui m’a guéri en cinq minutes. Cela s’est passé très vite, très simplement. J’étais un peu sceptique, et quand j’ai constaté que je n’avais plus mal du tout aux genoux durant les années qui ont suivi, cela m’a ouvert les yeux. On m’avait parlé du yoga mais j’estimais me connaître suffisamment. C’était un peu idiot. En découvrant la sophrologie, j’ai appris beaucoup de choses sur moi, sur ma façon d’être sur le court, et puis cela a bien entendu débordé sur ma vie personnelle. Mais au départ, les résultats sur le court étaient vraiment flagrants. L’expérience consistait à apprendre à se relaxer, à se retrouver en situation. J’avais des images dans la tête. Des choses médiatiques liées à un sentiment d’injustice. J’avais souvent l’habitude d’avoir le public avec moi, et quand je le sentais hostile, je ne me sentais pas bien. Ou alors une faute d’arbitrage, ou jouer contre quelqu’un que j’aime ou contre quelqu’un que je déteste. Chaque fois je n’arrivais pas à jouer pleinement, à donner le meilleur de moi-même. Or quand je me trouvais dans cet état de relaxation – sans aucune pression extérieure – j’intériorisais ces images. J’avais une réaction physique qui était terrible. J’étais tout d’un coup très, très lourd, je commençais à avoir des douleurs au dos, aux genoux… Grâce à la sophrologie, j’ai appris à retrouver la légèreté, la clarté dans la tête et dans le corps. Cela se passe en quelques secondes. Ensuite on anticipe ce qui se passe sur le court. »… Lire l’article intitulé Être soi-même contre vents et marées.