Le Fil Sophrologique
               
                  Ariane Bedel Durand                 

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

LA RESPIRATION

Notre respiration naturelle est abdominale, regardons un bébé,  un animal, nous voyons leur ventre bouger au rythme de leur respiration (sauf en cas de troubles particuliers) mais l'enfant dès son plus jeune âge va se créer des tensions pour faire face à la douleur, au stress et cette contraction va alors modifier sa respiration, la respiration ventrale va disparaître et il arrive même parfois que certaines personnes aient une respiration inversée.

Il est donc essentiel d'apprendre à mieux respirer.

Grâce à une respiration abdominale, notre diaphragme (muscle situé entre le thorax et l'abdomen) descend à l'inspiration et remonte à l'expiration, il joue un rôle de masseur, l'organisme est alors mieux oxygéné car le gaz carbonique plus lourd que l'oxygène s'évacue plus facilement, d'où l'intérêt de modifier ses habitudes afin que notre corps retrouve un équilibre  et un meilleur rendement à la fois physique et psychique.

Comment respirez-vous ?
Mettez-vous debout, les bras le long du corps, en posture droite, sans tension, respirez normalement puis prenez une inspiration profonde par le nez et expirez lentement par la bouche en prenant bien conscience de la manière dont vous le faîtes sans chercher à vous corriger. Que remarquez-vous ?
Respirez-vous en gonflant le cou, en levant les épaules, en écartant le thorax ou en dilatant l'abdomen ?


PETIT EXERCICE

Maintenant, en position debout, le corps droit mais détendu, posez les mains au niveau de votre nombril afin de mieux contrôler votre respiration, inspirez par le nez en pensant que votre ventre est un ballon, celui-ci se gonfle lentement, retenez l'air quelques instants puis expirez par la bouche, en pensant que vous voulez dégonfler ce ballon au maximum et que vos mains s'enfoncent pour aller toucher votre colonne vertébrale. Répétez cet exercice 3 fois puis faîtes une pause de récupération.

Je demande aux personnes asthmatiques de ne pas pratiquer cet exercice sans avis de leur médecin.

Cette respiration totale, grâce à des entraînements réguliers, va peu à peu créer en vous un automatisme et vous en sentirez les bienfaits rapidement. Au début, il est possible que vous ressentiez une petite sensation de vertige, due à une plus grande oxygénation de votre cerveau, mais qui disparaîtra après quelques séances. Vous pouvez également pratiquer cette respiration abdominale d'une manière consciente et moins profonde et cela dès que vous en avez la possibilité, dans les transports par exemple, en pensant simplement à gonfler le ventre à l'inspiration et en le creusant à l'expiration, cela atténuera vos tensions.